Pfitzauf et Maya Bee dans les Alpes

Vacances – Jour 7

July 18th, 2008

Vendredi 18 juillet

Départ d’entrevaux. On remonte ensuite la vallée menant au col de la Cayolle. On passe par un petit canyon magnifique de couleur rouge foncé. Cela me rappelle un peu la corse. On s’arrète vite fais pour faire le plein de charcuterie et boissons. On monte au col de la Cayolle, on redescend 10 km de l’autre coté et on prend notre premier chemin de la journée qui nous amène par un fond de vallée en direction du col de la Bonette. On récupère le chemin venant du col de la Moutière et on rejoint la route au col de Restefond. Le paysage devient de plus en plus lunaire au fur et à mesure que l’on monte. Le chemin est plutot bon, un peu de cailloux par endroit.

On faire le tour de la cime de la Bonette. Je monte à la cime (Julien en adolescent standard refuse de marcher plus de 10 metres). La vue est magnifique malgré 2-3 nuages.

On redescend le col de restefond avec un route en très bon état (on voit que le tour de France passe par la cette année) et on remonte un peu la vallée vers la Condamine-Chatelard. On attaque alors la fameuse route du parpaillon qui nous mène à une traversée du massif du même nom par un tunnel vers 2600m d’altitude. On croise 2 voitures, quelques vélos et 3 piétons. Il y aura vraiment eu personne sur les chemins qu’on a fait, je suis très surpris, je m’attendais à plus de personnes (véhiculées on non). On s’arrète dans le chemin de descente pour pique-niquer tranquillement.

Le chemin suivant (et dernier de notre périple) est normalement juste à coté (col de Valbelle permettant de redescendre sur Risoul et Mont-Dauphin). Un éboulement bloque la route permettant d’y accéder directement. Puis ensuite une mauvaise préparation fait que nous nous trompons plusieurs fois de route et perdons pas mal de temps. Une fois sur le bon chemin et malgré son bon état, on crève à l’arrière gauche (c’est ballot, juste pendant le dernier chemin de la semaine). Au moins je peux mettre la nouvelle roue de secours que j’avais achetée et nous pouvons continuer tranquillement notre chemin car il nous reste une roue en stock. On arrive alors assez rapidement au milieu des pistes de skis de la station de risoul. Il y a une belle vue à parti du col mais sans plus. Après un passage à un belvédère local, nous redescendons directement sur l’hotel pour piquer une tête rafraichissante dans la piscine.

On termine la ballade par la visite de la cité Vauban de Mont-Dauphin.

Demain retour à Grenoble en passant par Briancon. Pas de chemin au programme.

A bientot,

Jean-Marc & Julien

Les photos :

Gorges de la Daluis
Gorges de la Daluis

Gorges de la Daluis

Gorges de la Daluis

Col de la cayolle
Col de la cayolle

Col de la cayolle

Col de la cayolle

Col de la cayolle

La bonette
La bonette

La bonette

La bonette

La bonette

Le parpaillon
Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Le parpaillon

Col de Valbelle
Col de Valbelle

Col de Valbelle

Col de Valbelle

Col de Valbelle

Mont Dauphin, cité Vauban
Mont Dauphin

Mont Dauphin

Mont Dauphin

Mont Dauphin

Mont Dauphin

Mont Dauphin

Mont Dauphin

Vacances

July 17th, 2008

Jeudi 17 Juillet

La route de l’amitié au programme. On part un peu tard comme d’hab. La météo est un peu moins bonne, les sommets sont souvent accrochés par quelques petits nuage. La route de l’amitié est une longue ballade sur la crète entre la France et l’Italie. On part de Saint-Dalmas de tende, on passe par un petit village “Brigue”. Ca trace bien dans la montée, le chemin est très bon. Arrivée au premier col, on rejoint en fait la route proche des crètes. On suit cette route pendant quelques heures jusqu’au col de tende. Le chemin est plutot bon mais caillouteux par endroit et il nous est arrivé une fois d’etre sur un chemin serré avec un précipice de chaque coté : on aurait bien voulu faire la photo mais on n’osait pas descendre de la voiture à ce moment la (j’ai trouvé un lien vers des photos de Markus Golletz : ici. On croise/double au total 2-3 véhicules, une petite dizaine de moto et un autre petit dizaine de cycliste sur les 50 km environ de piste. Pas grand monde quoi ! Les paysages sont vraiment chouettes même si la météo capricieurse nous gache la vue et la lumière.

Arrivé au col de tende, on pique-nique et on fait le tour du fort (assez énorme) et des barraquements associés (assez énormes eux-aussi). On fait un petit détour vers un fort coté Français pour faire 2-3 photos. On revient ensuite au col pour reprendre une route “normale”. On aurait pu continuer par un autre chemin qui nous aurait ramené à Saint-dalmas. Mais bon, on en avait déjà assez fait aujourd’hui.

Pour le retour, il était prévu au départ de passer par un ou deux col en chemin permettant de couper pour aller ensuite vers Entrevaux. Comme, on avais arrété les chelins pour la journée, je cherche un itinéraire bis. Je me demmerde comme une brele avec les cartes et tomtom, on finit par faire des détours pas possible : cela aurait été plus rapide par les chemins.

Bref, on arrive à Entrevaux où je dois secouer mon neveu pour monter à la citadelle. Il aime bien les chateaux et forteresses mais il “adore” le sport comme un adolescent …

On dort à chambre d’hote pas loin qui nous a conseillé un petit resto ou on a mangé un bon gros repas.

Les photos :

La piste de l’amitié
Col où on a rejoint la piste de l'amitié

Vue coté France

On mone hors des arbres

Vu sur le mont Saccarel (je crois)

Piste du coté italien

Vue sur l'Italie

Descente sur le col des Seigneurs

Vue sur le chemin dans le chaos après le col des Seigneurs

Vue du col des seigneurs après l'avoir passer

La suite

Vue sur la voiture du même point

Tranquille dans ce désert

Le chemin est assez serré et vertigineux au bout !

Le chemin passe sur le promontoir (entouré en rouge) entre les deux rochers. On a l vide de chaque coté (on a pas pu descendre pour prendre un photo)
Le chemin passe sur un petit promontoir entre les deux rochers dans le cercle rouge !

Photo récup. sur le net (chut !!!) du fameux passage
Le chemin est bien serré ! Le chemin est bien serré !

Fort du col de Tende

Fort du col de Tende

Barraquement accompagnant le fort

Fort en redescendant coté Français

Entrevaux
Entrevaux vu de la citadelle

Citadelle vue d'Entrevaux

Vacances – Jour 5

July 16th, 2008

Mercredi 16 juillet

La météo est toujours de la partie. On décolle pour redescendre par les pistes vers le lac Nero. La piste que l’on choisit est bloqué par un pont en mauvais état et interdit d’accès. Pas grave, on reprend une autre piste. On remonte ensuite à Sestrières pour prendre la fameuse route de l’Assietta. Et ces putains d’enculés ont rien trouvé de mieux que de la fermer le mercredi et le samedi pour les piétons et cyclistes. Donc mercredi 16 juillet, on l’a dans le cul. On a pu monter au premier col (col Basset). Et il y a “foule” sur la montée : au moins 1 moto qui descendait et aucun piétons ni cyclistes … C’est peut-etre une bonne idée le week-end mais mercredi ?! Après le fort de Jafferau raté hier, voici une autre classique loupée aujourd’hui … Bref on redescend de l’autre coté par un chemin au travers des pistes de la station du Sauze d’Oulx. On récupère ensuite pour une longue liaison autoroutière puis routière vers la vallée Maira.

Au bout de la vallée Maira, on s’arrète déjeuner. Après un incompréhension avec l’aubergiste on termine avec 3 entrées avant le plat principal : un petite assiette de viande séchée, 2 tranches de tomme fraiche avec un aïoli, un plat de pâtes pour arriver au rosbeef-carotte. Bon petit repas au final (et pas cher en plus) et on attaque une variante de la liaison de la vallée Maira à la vallée Stura. Les paysages sont magnifiques. Au bout de la route goudronnée d’accès, on se retrouve en bas dans un cirque. Le chemin nous fait remonter ce cirque de droite à gauche pour accèder au col de descente vers le village de Demonte. C’est MAGNIFIQUE !

De la, on trace sur la France via le tunnel de Tende. Notre hotel est à Saint-Dalmas de Tende. Une piscine fraiche nous y attend. La baignade nous fais le plus grand bien. La chambre est très agréable. Le Wifi marche à moitié, ce qui ne m’a pas permis de remplir le blog …

Les photos :

Vers la route de l’assietta
Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

La route de la vallée Maira à la vallée Stura
Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Vacances – Jour 4

July 15th, 2008

Mardi 15 juillet 2008

Il fait beau. La nouvelle municipalité d’Azé aura mis le temps mais ça y est il fait beau !

On part finalement assez tard d’Annecy et on se retrouve assez tard au col du Mont-Cenis (vers 12H). On va d’abord vers le col du petit mont cenis pour voir à quoi ressemble le départ vers le lac de savines pour une prochaine ballade à pied. On rebrousse ensuite chemin pour tenter le tour du lac par un chemin un terre. Sur le chemin est indiqué “route barrée”. Confirmation par un cycliste et un automobiliste. On s’arrète pour déjeuner tranquillement. J’ai enfin pu essayer ma table pliante avec tabourets intégrés de beauf, depuis le temps qu’elle trainait dans le coffre.

On fait ensuite le tour du lac par la route. On traverse le barrage et on monte à pied au fort de la Variselle. Le fort est assez énorme en lui même. On prend ensuite le chemin permettant d’accéder à l’italie par le lac Moretel. Le chemin est chaud, voir très-trop chaud par endroit. Après 2-3 frayeurs et un long chemin assez étroit, on arrive au lac “privé” Moretel. On plonge ensuite dans la vallée de Suse par un chemin s’améliorant au fur et à mesure. Pour cette piste classique entre le mont cenis et le moretel : à réserver au vrais 4x4s ! Je ne la referais pas (ou en VTT alors).

On va ensuite pour prendre la route permettant d’accéder au Mont Jaffereau. La route choisie, par l’extrémité est de la piste touristique est bloquée (à priori par un éboulement). Du coup, on rebrousse chemin et vu l’heure, on trace sur notre dernier check point de la journée.

La “surprise” du jour pour mon neveu, c’est la traversée des “ponts tibétains” de clavière dans les gorges de San Gervasio. Je vous laisse voir les photos, c’est assez sympa et assez long. C’est impressionnat (sauf je pense pour les amateurs de via-ferrata).

On remonte ensuite sur Sagna-Longa : un petit hameau au milieu de piste repéré l’hiver dernier en ski avec Sharon. Un petit hotel nous y attends. Pour récuperer de la piste manquée au mont Jafferau, on trace dans les pistes vers le Lago Nero. Les piste sont ici très accessibles, la forèt très sympatique et les vues magnifiques. Je vous laisse voir sur les photos.

A demain !

Les photos :

Autour du Mont cenis
Arrivée sur le lac du mont cenis par le col

Vue sur le col du petit mont cenis

Pique-nique pas très lion du lac

Vur sur le fort de l'autre coté du barrage

Entrée du fort

Vue intérieure du fort

Vu sur le lac au travers d'un trou dans le mur

Vue extérieure du fort

Descente vers l’Italie
Descente chaude sur le lac Roterel

Passage du gué !

Vue sur le barrage du Mont-cenis

Vue sur un barrage dans la descente

Les ponts tibétains à Clavière
Ponts tibétains

Ponts tibétains

Ponts tibétains

Ponts tibétains

Autour du lac Nero
Lac Néro

Autour du lac néro

Coucher de soleil depuis l'hotel

Vacances – Jour 3

July 14th, 2008

Lundi 14 juillet.

La météo est désastreuse au réveil : il pleut bien comme il faut et le peu de montagne qu’on voit est enneigé au dessus de 2500 mètres … Une “bonne” journée en perspective. Le bulletin de la veille nous avait indiqué que cela devait s’éclaircir pendant la journée.

On traine donc le matin et on ne part de Val d’isère que vers 10h30. On descend à Sainte-Foy-Tarentaise et on remonte sur Villaroger. De la, on prend la piste qui permet de rejoindre la route accédant aux Arcs 2000. On “tente” la haut de trouver le chemin permettant de passer le col et de descendre directement sur Nancroix mais avec les travaux (une retenue colinaire énooooorme), le passage est impossible. On redescend alors sur Arcs 1600 et on chemine par divers chemins (non sans se tromper) à Nancroix.

On prend le chemin permettant d’accéder directement à Montchavin-Les-Coches (comme si on avait pris le téléphérique de la plagne-les arcs). La météo s’améliore petit à petit (on a quelques photos …). On traverse ensuite via d’autres chemin jusqu’à la plagne puis jusqu’à Montalbert où l’on déjeune. Ensuite la “fameuse” piste du mont Jovet malheureusement en partie dans la brume …

On est ensuite redescendu à Annecy ou il faisait à peu près beau pour faire un peu de pédalo sur le lac et profiter du bon feu d’artifice du 14 Juillet (c’est pas celui de la fête du lac mais c’est pas trop mal non plus).

Demain la météo annoncée est bonne, j’espère qu’on va pouvoir s’éclater du coté du Mont cenis et du Jaffereau (Italie).

Quelques petites photos quand même

Repas du midi
Repas léger encore une fois

Montée
dans la montée vers le Mont Jovet

Refuge (à 2300 mètres et des brouettes (on ne les voit pas sur la photo)). 3-4° et de la neige qui restait sur les tables
Refuge du Mont Jovet

Vidéo au refuge
Ici

Vacances – Jour 2

July 13th, 2008

Dimanche 13 juillet : journée très pluvieuse et avec beaucoup de brouillard. Donc pas de photos …

Il pleut au reveil et on part sous la pluie. On monte direct par un chemin jusqu’au col du joly. On descend par la route jusqu’à Beaufort. On charge pour le repas du midi (charcuterie et fromage). On se fait ensuite le cormet d’arèche. Chemin en terre en grande partie. Il n’y a personne donc on enquille assez vite à la montée. On s’arrète 2 secondes au col. Le temps s’éclairci dans la descente. On continue en direction de bourg saint maurice par quelques chemins à flan de coteau assez sympathiques. On remonte ensuite dans le brouillard au fort de la Platte (en passant par un autre fort qu’on ne peut pas visité). Pique-nique sous le hayon pour rester au sec. On redescend ensuite à Bourg-saint maurice faire le plein et on remonte à tignes pour se baigner un coup dans leur nouvelle piscine. Au retour à val d’isère avec une foire artisanale assez sympatique. On prend l’apéro et le repas avec mon frère.

La météo devrait etre plus clémente à partir de mardi.

La photo du jour …
Descente du cormet d'areche coté Aime

Vacances – Jour 1

July 12th, 2008

Début des vacances avec Julien (mon neveu) ! J’ai prévu un voyage dans les alpes franco-italiennes pour faire quelques balades classiques des Alpes. On part du 12 au 19 juillet et on dort chaque soir à un endroit différent. Pas de chance pour ce début de voyage, la météo n’est elle pas du tout du voyage. De la pluie est prévue pour les 2-3 premiers jours.

Jour 1 donc, on est parti d’azé vers 8h30. On a tracé vers Annemasse puis vers les gorges du pont du Diable. Petite visite de ces gorges et de ce “pont”. La pluie s’est calmée, on a pu rester sec. Ensuite on remonte la vallée d’Abondance jusqu’au lac des Plagnes puis on prend notre premier chemin sans goudron pour monter jusquau col bassachaux (non sans se perdre) à travers les chalets de Lens. Les paysages et les chemins sont sympathiques. On déjeune à l’auberge du col bassachaux. Un menu charcuterie/spécialité/tartelette excellent ! On descend ensuite sur Montriond (en se trompant d’abord de chemin) par un chemin qui se transforme en piste de ski puis en route. On a vu un panneau à la fin de la piste de ski interdisant à ceux qui montaient l’accès à notre chemin (rien dans notre sens au départ du chemin). On est allé ensuite sur Chamonix pour faire un peu de luge d’été (Super piste que j’avais déjà faite la dernière fois en colonie de vacances en 1983 quand j’étais tout petit). La piscine de Chamonix étant à moitié fermée, on va à notre hotel en prenant l’apéro aux Contamines-Montjoie. Notre hotel (hotel de l’étape)est un endroit très sympatique lorsqu’il fait beau mais la c’est le déluge. On y accède par un chemin en terre. Nous sommes les seuls clients de l’hotel ce soir, Julien aura droit à sa chambre. Très bon repas de demi-pension avec tartiflette (On a eu une journée assez “lourde” pour l’estomac). On a bien dormi ensuite. Il pleut depuis 17h et pendant toute la nuit. Les chambres sont sympa et la télé pour les clients est un grand écran plasma. Comme nous sommes seuls, c’est très tranquille, on y retournera avec Sharon mais ne lui dite rien, elle n’est pas au courant !

Les photos :

Les gorges du point du diable
Gorges du pont du diable 1

Gorges du pont du diable 2

Gorges du pont du diable 3

Gorges du pont du diable 4

Montée aux chalets de Lens
Montee au chalet de Lens

Chalets de Lens
Chalets de Lens

Vue sur la zone ou on s’est pas perdu mais presque
Montagne perdue ...

L’auberge du midi
Auberge du midi

Le repas du midi
Repas Léger

Vous

July 4th, 2008

J’ai changé un paramètre pour permettre l’ajout de commentaire sans avoir à s’inscrire sur le blog.

A+

Jean-Marc

Sky3c Sponsored by Web Hosting